Partagez cet article !

La plus haute « montagne » du Pays Basque

Le massif de la Rhune, point culminant du Pays Basque avec ses… 905 m d’altitude (et oui ! le Pays-Basque est vallonné : c’est pas vraiment les Alpes 😉 ), offre un superbe panorama à 360° sur l’intérieur du Pays Basque, la côte, ainsi que les plages des Landes.

Vue sur la Rhune depuis Olhette

En direct de la Rhune

  • 6h55 : le réveil sonne, il fait encore nuit noire dehors, le thermomètre affiche à peine 10°. Nous nous levons, nous habillons et partons le baume au cœur vers… la voiture.
  • 7h10 : Arrêt boulangerie. On a beau être motivés, faut pas déconner : s’agirait pas d’avoir la fringale au milieu de la montée ! Café, croissant et c’est parti !
  • 7h45 : Début de l’ascension. Après avoir garé la voiture à Olhette, petit village pittoresque qui plairait certainement à Jean-Pierre Pernaut pour le 13h de TF1, nous attaquons la montée au milieu de la forêt. En chemin, nous tombons nez-à-nez avec des Pottoks en liberté (les célèbres poneys du Pays basque !) broutant l’herbe de la montagne.
  • 8h30 : Arrivée au col des 3 Fontaines. Après une petite pause ravitaillement avec un bon gâteau basque (vous l’aurez compris, on ne rigole pas avec la nourriture !), le temps d’observer la vue imprenable sur la baie de Saint-Jean-de-Luz, nous attaquons la dernière partie de l’ascension.
  • 9h58 : Arrivée au sommet : une délivrance, joie, bonheur ! (la dernière partie est plutôt raide…). Sur la gauche, une mer de nuage, sur la droite, les plages infinies des Landes et au milieu, la côte basque.

Fanny devant une mer de nuages au sommet de la Rhune

  • 11h08 : La blessure stupide. A force d’avoiner dans la descente pour arriver à l’heure à la banque (et oui on dirait pas comme ça, mais y en a qui bossent !), un genou lâche, qui nous oblige à continuer pian pian.
  • 12h32 : Retour à la voiture.

En train ou à pied ?

How you climb a mountain is more important than reaching the top.

Yvon Chouiniard – CEO de Patagonia

 

En effet, pour ceux d’entre vous qui ont la flemme, il y a également la possibilité de prendre un joli petit train qui vous amène directement jusqu’au sommet !

Mais comme le dit mon mentor, un certain Yvon Chouiniard, dont je recommande a toutes les personnes ayant l’âme d’un entrepreneur l’excellent livre Let my people go surfing : the education of a reluctant businessman : How you climb a mountain is more important than reaching the top (« la façon dont on gravit une montagne est plus importante que d’atteindre le sommet ») !

 

Quel itinéraire choisir ?

❗ Notre conseil : Evitez l’été !

Si vous souhaitez faire l’ascension, il existe plusieurs itinéraires. Nous vous recommandons le départ depuis le petit village d’Olhette : les paysages sont variés et vous éviterez peut-être la horde de touristes qui font l’ascension chaque été.

Nous vous déconseillons d’ailleurs l’ascension durant la période estivale – trop de monde et visibilité dégradée à cause de la brume de beau temps : le Pays Basque regorge d’autres randonnées tout aussi splendides !

Si malgré nos conseils avertis, vous voulez tester un autre itinéraire, n’hésitez pas à aller voir l’article de l’excellent blog Kinda Break consacré à ce sujet, et surtout à nous dire ce que vous avez pensé de votre itinéraire.

 

Et comme d’habitude, si vous avez pris plaisir à nous lire, merci de partager !


Partagez cet article !