Partagez cet article !

You should have been there yesterday…

Quel surfeur n’a jamais entendu lors d’un trip surf la fameuse réplique du film : « You should have been there yesterday » ?

Si au contraire vous n’êtes pas surfeur et n’avez jamais entendu parler du film « The Endless Summer », mais adorez les voyages sac à dos en mode routard, il faut que vous sachiez que c’est ce film qui en est le précurseur.

Sorti en 1966, ce film culte – toujours à l’affiche dans les cinémas à Hawaï ! – met en scène deux personnages : Robert August et Mike Hynson.

 

Affiches de cinéma des films Blue Hawaii et The Endless Summer à Honolulu, Hawaii

 

Bon pour ce qui est du voyage « en mode routard », eux ont choisi de bien se galérer : sapés en costard-cravate pendant tout le film, ils trimbalent également leurs planches de surf de l’Australie à l’Afrique du Sud en passant par la France ! Heureusement qu’à l’époque on n’avait pas encore inventé les vols low-cost 😉

 

 

 

Le mythe du « surfeur-voyageur » des années 60

les commentaires décalés du réalisateur Bruce Brown donnent une ambiance 60’s exceptionnelle !

Mais l’essentiel, c’est qu’ils ont la classe !

Dans une Amérique en perte de repères, qui voit les premiers beatniks apparaître à San Francisco, ils incarnent le mythe du « surfeur-voyageur ».

Pour ceux qui n’ont jamais vu le film, les commentaires décalés du réalisateur Bruce Brown – le jeune surfeur californien – donnent une ambiance 60’s exceptionnelle !

 

Quel rapport avec le Pays-Basque me direz-vous ?

the endless summer coffret collectorPour les 50ans de la sortie du film, Alain Gardinier, journaliste et écrivain d’origine basque, spécialiste de la « surf culture » qui a côtoyé les plus grands surfeurs de ce monde – Miki Dora pour n’en citer qu’un – sort un coffret collector livre + DVD Blu-Ray.

 

Pour être honnête :

  • j’ai bien aimé la première moitié du livre : elle montre les coulisses du film et de sa sortie, l’impact qu’il a eu, et elle est remplie d’anecdotes sur le tournage – Mike Hynson qui planque les pelloches du film dans son calbut pour passer la douane en Inde : et oui, à l’époque, interdiction de filmer !
  • j’ai moins aimé la deuxième moitié : moins centrée sur le film, un peu comme s’il fallait « ajouter du contenu ». Elle parle davantage de la « surf culture » : la zic avec Jack Johnson, les meilleurs spots de surf comme la gauche de Saint-Leu à la Réunion ou Cloudbreak dans les îles Fidji, tous deux découverts par des surfeurs-voyageurs.

 

We wish you a Merry Christmas !

Bon ça reste un super livre qu’on vous recommande sans hésiter ! Avec en prime la photo originale de l’affiche du film, plus originale pour le coup que l’affiche « officielle » qu’on nous ressert à toutes les sauces…

Alors s’il vous reste des cadeaux en retard pour Noël, ou si vous voulez simplement vous faire un petit plaisir et revoir la fameuse « perfect wave » de Cap Saint Francis, vous pouvez le commander ici.

 

Bye bye Tom Curren

Pour la petite histoire, dans le film, c’est chez Tom Curren, triple champion du monde de surf, que Pat et Wingnut, les deux héros du film, déboulent à bord de leur 2CV.

Reparti vivre en Californie l’année dernière, Tom avait choisi après sa carrière professionnelle de venir s’installer au Pays Basque dans la petite ville d’Anglet 🙂

Alors si comme Tom vous voulez profiter de la qualité de vie, de la douceur du climat et des meilleures vagues du Pays Basque, venez passer vos vacances chez Nami House !

 

Et surtout si vous achetez le coffret, n’oubliez pas de poster un commentaire pour nous dire ce que vous en avez pensé ! Nous sommes curieux de connaître votre avis…

 

Bonne lecture et joyeux Noël !

CLem


Partagez cet article !
Partagez cet article !

You should have been there yesterday…

Quel surfeur n’a jamais entendu lors d’un trip surf la fameuse réplique du film : « You should have been there yesterday » ?

Si au contraire vous n’êtes pas surfeur et n’avez jamais entendu parler du film « The Endless Summer », mais adorez les voyages sac à dos en mode routard, il faut que vous sachiez que c’est ce film qui en est le précurseur.

Sorti en 1966, ce film culte – toujours à l’affiche dans les cinémas à Hawaï ! – met en scène deux personnages : Robert August et Mike Hynson.

Affiches de cinéma des films Blue Hawaii et The Endless Summer à Honolulu, Hawaii

Bon pour ce qui est du voyage « en mode routard », eux ont choisi de bien se galérer : sapés en costard-cravate pendant tout le film, ils trimbalent également leurs planches de surf de l’Australie à l’Afrique du Sud en passant par la France ! Heureusement qu’à l’époque on n’avait pas encore inventé les vols low-cost 😉

Le mythe du « surfeur-voyageur » des années 60

les commentaires décalés du réalisateur Bruce Brown donnent une ambiance 60’s exceptionnelle !

Mais l’essentiel, c’est qu’ils ont la classe !

Dans une Amérique en perte de repères, qui voit les premiers beatniks apparaître à San Francisco, ils incarnent le mythe du « surfeur-voyageur ».

Pour ceux qui n’ont jamais vu le film, les commentaires décalés du réalisateur Bruce Brown – le jeune surfeur californien – donnent une ambiance 60’s exceptionnelle !

Quel rapport avec le Pays-Basque me direz-vous ?

the endless summer coffret collectorPour les 50ans de la sortie du film, Alain Gardinier, journaliste et écrivain d’origine basque, spécialiste de la « surf culture » qui a côtoyé les plus grands surfeurs de ce monde – Miki Dora pour n’en citer qu’un – sort un coffret collector livre + DVD Blu-Ray.

Pour être honnête :

  • j’ai bien aimé la première moitié du livre : elle montre les coulisses du film et de sa sortie, l’impact qu’il a eu, et elle est remplie d’anecdotes sur le tournage – Mike Hynson qui planque les pelloches du film dans son calbut pour passer la douane en Inde : et oui, à l’époque, interdiction de filmer !
  • j’ai moins aimé la deuxième moitié : moins centrée sur le film, un peu comme s’il fallait « ajouter du contenu ». Elle parle davantage de la « surf culture » : la zic avec Jack Johnson, les meilleurs spots de surf comme la gauche de Saint-Leu à la Réunion ou Cloudbreak dans les îles Fidji, tous deux découverts par des surfeurs-voyageurs.

We wish you a Merry Christmas !

Bon ça reste un super livre qu’on vous recommande sans hésiter ! Avec en prime la photo originale de l’affiche du film, plus originale pour le coup que l’affiche « officielle » qu’on nous ressert à toutes les sauces…

Alors s’il vous reste des cadeaux en retard pour Noël, ou si vous voulez simplement vous faire un petit plaisir et revoir la fameuse « perfect wave » de Cap Saint Francis, vous pouvez le commander ici.

Bye bye Tom Curren

Pour la petite histoire, dans le film, c’est chez Tom Curren, triple champion du monde de surf, que Pat et Wingnut, les deux héros du film, déboulent à bord de leur 2CV.

Reparti vivre en Californie l’année dernière, Tom avait choisi après sa carrière professionnelle de venir s’installer au Pays Basque dans la petite ville d’Anglet 🙂

Alors si comme Tom vous voulez profiter de la qualité de vie, de la douceur du climat et des meilleures vagues du Pays Basque, venez passer vos vacances chez Nami House !

Et surtout si vous achetez le coffret, n’oubliez pas de poster un commentaire pour nous dire ce que vous en avez pensé ! Nous sommes curieux de connaître votre avis…

Bonne lecture et joyeux Noël !

CLem


Partagez cet article !